The African Sociological Review is a bi-annual publication of CODESRIA, Dakar, Senegal. It welcomes articles and other academic communications from scholars in Africa and elsewhere regarding issues of African and general social analysis. The Review exists in the first instance to promote the extension of sociological and anthropological thought among scholars working in Africa. Relevant work from elsewhere will however also be considered. Contributions may be in English or French.

News

The Globethics library is contains articles of The African Sociological Review as of vol. 3(1999) to current.

Recent Submissions

  • Youth Volunteering for Development in South Africa

    Azunna, Chigozie; Botchway, Sam; Botes, Lucius (CODESRIA, 2023-05-06)
    Youth unemployment and the quest for empowerment have led to a growing surge in youth volunteerism in South Africa. The objective of this paper is consequently to examine how youth volunteer activities (YVAs) have offered opportunities and created an enabling development environment for young men and women to be employable, thereby improving their quality of life. To be able to achieve this objective, the researchers used quantitative methodologies to generate data for analysis. The researchers relied on secondary information from Statistics South Africa’s (StatsSA) database. The study found that the youth volunteer rate has increased over the past decade by 2.1 percentage points from 3.7% to 5.8%. It also found that youth volunteerism has become a way of life and a route to fulltime employment that assured them and improved their quality of life. Le chômage des jeunes et la quête d’autonomisation ont conduit à une augmentation croissante du volontariat des jeunes en Afrique du Sud. L’objectif de cet article est donc d’examiner comment les activités de volontariat des jeunes (AJV) ont offert des opportunités et créé un environnement de développement permettant aux jeunes hommes et femmes d’être employables,améliorant ainsi leur qualité de vie. Pour être en mesure d’atteindre cet objectif, les chercheurs ont utilisé des méthodologies quantitatives pour générer des données à analyser. Les chercheurs se sont appuyés sur des informations secondaires de la base de données de Statistics South Africa (StatsS A). L’étude a révélé que le taux de bénévolat des jeunes a augmenté au cours de la dernière décennie de 2,1 points de pourcentage, passant de 3,7 % à 5,8 %. Il a également constaté que le volontariat des jeunes est devenu un mode de vie et une voie vers un emploi à temps plein qui les a assurés et amélioré leur qualité de vie.
  • La Croyance Burundaise Identifiée Après Quarante ans D’Hésitation

    Ndayipfukamiye, Gertrude (CODESRIA, 2023-05-06)
    La croyance originaire en Dieu a été longtemps ignorée au profit des cultes des ancêtres. Ils ont été pris, pendant près de quarante ans, pour des religions identitaires des Burundais alors qu’ils se sont imposés à eux respectivement aux VIIIe et XVIIe siècles et qu’ils n’ont jamais rencontré l’adhésion de la majorité de la population. Le monothéisme qui a caractérisé le peuple burundais depuis des temps immémoriaux a longtemps fait l’objet de controverse dans les milieux politiques. Ces hésitations se justifient d’un côté par l’absence de recherche sur le droit coutumier des religions et, d’un autre côté, par la clause du traité de Kiganda qui, en obligeant le roi à « ne plus perturber l’action civilisatrice de la mission chrétienne de Mugera » a fait penser à un attachement des Burundais aux cultes des ancêtres. Cette étude prouve que les cultes des ancêtres ne sont pas des religions identitaires des Burundais et qu’ils sont en opposition avec leur vraie croyance ainsi qu’aux bonnes moeurs du pays. La croyance des Burundais tend d’ailleurs à reprendre le dessus alors que les cultes des ancêtres tendent à disparaître. The monotheism that has characterized the Burundian people from time immemorial has long been the subject of controversy in political circles. These hesitations are justified on the one hand by the absence of research on the customary law of religions and, on the other hand, by the clause in the Kiganda Treaty which, by forcing the king to «no longer disturb civilizing action of the Christian mission of Mugera ” reminded us of an attachment of the Burundians to the cults of the ancestors. This study proves that ancestor cults are not the identity religions of Burundians and are in opposition to their true beliefs as well as to the morality of the country. The identity religions of the Burundians are increasing gaining the upper hand while the cults of the ancestors tend to disappear.
  • Les nouvelles formes de mobilisation et leur apport dans la décentralisation en République du Congo : analyse à partir de l’expérience de Pointe-Noire, à l’aune des « nouveaux Nouveaux Mondes » de Georges Balandier

    Nganongo, Osséré (CODESRIA, 2023-05-06)
    [Fr]Le contrôle des espaces politiques par certains régimes empêche le déploiement d’opposants sur les territoires pour des mobilisations. Cette réalité a fait émerger des nouvelles formes de mobilisations à travers les réseaux sociaux, lesquels favorisent l’émergence de nouvelles formes d’engagement, de participation aux débats et l’apparition d’un nouveau type d’acteur politique qui ne se serait peut-être pas intéressé au débat public sans l’existence de ces mondes virtuels que Georges Balandier nomme ″nouveaux Nouveaux Mondes″. Dans ces derniers, les interactions entre acteurs permettent l’appropriation des processus de décentralisation en faisant des citoyens des acteurs engagés, attachés à leur territoire et impliqués dans les dynamiques en cours.  [En]The control of political spaces by some regimes prevents the mobilization of opposition in such spaces. This has led to the emergence of new forms of mobilization through social networks, which encourage the emergence of new forms of engagement, of participation in debates and the emergence of a new type of political actor in these virtual worlds called “new New Worlds” by Georges Balandier. In these spaces interactions between actors allow the appropriation of devolution processes by making citizens committed actors, attached to their territory, and, involved in ongoing dynamics.
  • Genre et vie politique en RDC. L’émergence du leadership féminin aux prises avec les logiques de « domination masculine »

    Cirhibuka, Dieu-merci Aksanti (CODESRIA, 2023-05-06)
    Ce papier analyse la place et le rôle de la femme dans la vie politique et sociale en République démocratique du Congo. Les réflexions posées reposent sur le postulat selon lequel la participation des hommes et des femmes à la vie publique est une condition nécessaire à la fois pour la croissance économique et que le progrès social. Ainsi, en prolongeant le débat sur les perspectives inhérentes à la nécessité de la prise en compte effective des atouts des femmes au sein des sphères décisionnelles, cet article débouche sur deux tendances diamétralement opposées. La première tendance perçoit le leadership féminin comme une menace à l’ordre masculin dominant. Cette tendance laisse émerger des oppositions représentatives entre deux rôles inconciliables : l’incohérence sociale et le risque pour l’organisation sociale. Par contre, la deuxième tendance soutient qu’une représentativité plus équilibrée entre les femmes et les hommes est essentielle pour une meilleure gouvernance de la société. This paper analyzes the place and role of women in political and social life in the Democratic Republic of the Congo. The reflections are based on the postulate according to which the participation of men and women in public life is a necessary condition for both economic growth and social progress. Thus, by extending the debate on the perspectives inherent in the need for effective consideration of women’s assets in decision-making spheres, this article leads to two diametrically opposed trends. The first trend sees female leadership as a threat to the dominant male order. This trend allows representative oppositions to emerge between two irreconcilable roles: social incoherence and the risk for social organization. On the other hand, the second trend maintains that a more balanced representativeness between women and men is essential for better governance of society.
  • Narratives of Zimbabwean female teachers’ experience in South Africa

    Moyo, Zvisinei (CODESRIA, 2023-05-06)
    The violent political situation and economic meltdown in Zimbabwe at the turn of the 21st century that saw a mass exit of Zimbabweans to other countries served as a catalyst for this study. Female teachers were among the historic outflow to neighbouring South Africa. Thus, this paper examined the experience of Zimbabwean female immigrant teachers in South Africa. Empirically, narrative interviews, were used together to elicit data. The author who was amongst the immigrant teachers gave a narration of her story. The interviews were electronically recorded and transcribed verbatim. Data were analysed using the feminist critical discourse perspectives. The key findings speak to female immigrant teachers as resilient professionals who were able to overcome the challenges of resettling in South Africa. Zimbabwean female immigrant teachers have challenged prevailing stereotypes for instance that male dominance. Therefore, the South African government needs to enact policies that improve the plight of female immigrant teachers.  La situation politique violente et la crise économique au Zimbabwe au tournant du 21e siècle, qui ont vu une sortie massive de Zimbabwéens vers d’autres pays, ont servi de catalyseur à cette étude. Les enseignantes faisaient partie des exodes historiques vers l’Afrique du Sud voisine. Ainsi, cet article a examiné l’expérience des enseignantes immigrées zimbabwéennes en Afrique du Sud. Empiriquement, des entretiens narratifs ont été utilisés ensemble pour obtenir des données. L’auteur qui faisait partie des enseignants immigrés a raconté son histoire. Les entretiens ont été enregistrés électroniquement et retranscrits mot à mot. Les données ont été analysées en utilisant les perspectives du discours critique féministe. Les principales conclusions parlent des enseignantes immigrées en tant que professionnelles résilientes qui ont réussi à surmonter les défis de la réinstallation en Afrique du Sud. Les enseignantes immigrées zimbabwéennes ont remis en question les stéréotypes dominants, par exemple la domination masculine. Par conséquent, le gouvernement sud-africain doit adopter des politiques qui améliorent le sort des enseignantes immigrées.
  • Compétition Sociale Autour du Domaine Permanent de L’État en Côte D’Ivoire : Le Lien Social en Question

    Niamke, Jean Louis; Okou, Kouakou Norbert; Tanoh, Adjei Pascal (CODESRIA, 2023-05-06)
    Cet article se propose d’analyser le délitement des liens sociaux engendrés par les enjeux fonciers autour de la forêt classée de Bossématié (FCB) dans la Sous-préfecture d’Abengourou. Il s’est agi à partir d’entretiens individuels et de groupe avec les acteurs relevant des différentes catégories sociales (infiltrés burkinabé, autochtones agni et allochtones) de saisir les logiques d’infiltration allogènes et leurs incidences sur la sécurité foncière au sein de la FCB et dans les localités environnantes. Les résultats obtenus indiquent qu’il y a une divergence d’interprétation de la FCB tant par les infiltrés burkinabé que par les nationaux (autochtones agni et allochtones). Cette divergence d’interprétation entraine une crise du lien social entre ces deux groupes sociaux. This article aims to analyze the disintegration of social links generated by land issues around Bossématié classified forest in Abengourou Sub-prefecture. It was based on individual and group interviews with actors from different social categories (Burkinabé infiltrators, Agni and non-native) to grasp the logic of non-indigenous infiltration and their impact on land tenure security within Bossématié classified forest and in the surrounding localities. The results obtained indicate that there is a divergence of interpretation of Bossématié classified forest by Burkinabé infiltrators as well as by nationals (autochthonous and nonindigenous). This divergence of interpretation leads to a crisis of the social link between these two social groups.
  • Mise en scène de la mort dans les manifestations de grèves au Gabon

    Etoughé-Efé, Jean-Emery (CODESRIA, 2023-05-06)
    Les revendications corporatistes et/ou salariales sont au centre des conflits entre les employeursr et les ouvriers/employés. Elles peuvent s’exprimer sous forme de grèves. Ce sont des luttes liées au travail qui s’intègrent dans les rapports sociaux conflictuels et qui régissent les sociétés d’aujourd’hui. De ce point de vue, le travail est toujours au coeur des conflits dans les sociétés modernes. Définie comme la cessation collective et concertée du travail en vue d’appuyer des revendications professionnelles, la grève reste en effet assez fortement associée, dans ses représentations courantes, à un arrêt de travail, plus ou moins long. Rapportées au Gabon, dans les administrations publiques et dans les entreprises privées, les expressions de grève présentent une certaine évolution dans leurs manifestations. Certaines pratiques de grève s’inspirent des symboles liés aux rituels funéraires, ce qui dénote le caractère vindicatif de ces manifestations. Corporate and/or wage claims are at the centre of conflicts between employers and employees. They can be expressed in the form of strikes. These are work-related struggles that are part of conflicting social relationships and govern today’s societies. From this point of view, work is always at the heart of conflicts in modern societies. Defined as the collective and concerted cessation of work to support professional demands, the strike remains quite strongly associated, in its current representations, with a work stoppage, more or less long. Reports in Gabon reveal that in public administrations and in private companies, expressions of strike show a certain evolution in their manifestations. Some strike practices are inspired by symbols associated with funeral rituals, which denotes the vindictive nature of these demonstrations.
  • Projets de développement en Afrique subsaharienne, entre changement social et normes sociales : l’agent du développement à l’épreuve du terrain

    Nganongo, Ossere (CODESRIA, 2023-04-28)
    La situation économique et sociale est globalement préoccupante en Afrique subsaharienne, avec les crises économiques, les conflits facteurs de  pauvreté et de précarité, les maladies épidémiques et endémiques. Les gouvernements, les agences onusiennes et les ONG et autres organisations de solidarité internationale se retrouvent au cœur d’enjeux importants nécessitant des interventions à même de résorber des situations et éviter des drames  humanitaires. Ces interventions, résultant de stratégies et plans déclinés sous forme de projets de développement, ont le plus souvent pour bénéficiaires des sociétés et des communautés aux traditions parfois résistant aux transformations sociales jugées indispensables au bien – être humain  et au changement social. Ainsi, l’acteur, au demeurant formé et expérimenté, mu par une volonté d’apporter du changement dans une situation diagnostiquée comme précaire, se retrouve pris en étau entre sa mission d’agent de développement et les normes sociales qui régissent et régulent les  comportements au sein d’une société donnée. Ce dernier se retrouve face à des situations non prévues par son cursus académique et doit user du bon  sens pour atteindre les objectifs escomptés en développant des stratégies d’infiltration de communautés afin d’influer, de l’intérieur, sur les normes  sociales, sans ébranler les traditions locales, et permettre de réaliser les activités prévues. L’imprévisibilité du terrain nécessitant, ainsi, une adaptabilité et  une flexibilité de l’agent de développement. The economic and social situation in Sub – Saharan Africa is globally worrying, with economic crises,  conflicts leading to poverty and precariousness, epidemic and endemic diseases. Governments, UN agencies and NGOs and other international solidarity  organizations are at the heart of important issues requiring interventions able to resolve situations and avoiding humanitarian tragedies. These  interventions, resulting from strategies and plans in the form of development projects, most often benefit societies and communities with traditions sometimes resistant to the social transformations  deemed essential for human well – being and social change. Thus, the actor, moreover trained and experienced, driven by a desire to bring change in a  situation diagnosed as precarious, is caught between the mission of development agent and the social norms which govern and regulate behaviors  within a given society. The actor is faced with situations not foreseen by academic curriculum and must use common sense to achieve the expected  objectives by developing strategies of infiltration of communities to influence, from within, social norms, without shaking local traditions, thus enabling  planned activities. 
  • Skills Development in the Multinational Corporate Sector: Building Employee Capacity Beyond the Factory Gate

    Jiboku, Joseph O.; Akpan, Wilson (CODESRIA, 2023-04-28)
    The dearth of skills for socio – economic transformation in Africa partly explains the drive by African countries to attract investments by multinational  corporations (MNCs). The quest for skills has also been fuelled by the challenges posed by a fast globalising world economy. However, while the literature  is replete with analyses of liberal policies and incentives offered to encourage investment by multinational corporations, little scholarly attention appears  to have been paid to the need to incorporate MNC skills policies and programmes into the national skills agenda, and vice versa. Nigeria offers an  example of how nearly a century of MNC operations has not resulted in any meaningful acquisition of strategic, as opposed to merely high level, skills by national employees. Skills disparities abound between local and expatriate employees within the same MNC operations. It is against this backdrop that  this paper examines the discourse on multinational corporations and skills development and makes a case for the incorporation of multinational skills  policies and strategies into the national skills development pathway, and vice versa, in line with the broader objectives of national human capital  development. The paper’s central argument is that skills development must go beyond empowering employees to be ‘useful’ only within the context of a  given company’s industrial operations. It is based on interviews conducted with managers and employees in selected multinational companies as well as  with government agencies concerned with skills development in Nigeria.   La pénurie de compétences pour la transformation socio – économique en Afrique explique en partie la volonté des pays africains d’attirer les  investissements des multinationales (EMN). La recherche de compétences a également été alimentée par les défis posés par une économie mondiale en  pleine mondialisation. Cependant, bien que la littérature regorge d’analyses des politiques libérales et des incitations offertes pour encourager  l’investissement par les sociétés multinationales, peu de chercheurs semblent avoir prêté attention à la nécessité d’incorporer les politiques et  programmes de compétences des multinationales dans l’agenda national des compétences, et vice versa. Le Nigéria offre un exemple de la façon dont  près d’un siècle d’opérations de multinationales n’a pas entraîné d’acquisition significative de compétences stratégiques, par opposition à de simples  compétences de haut niveau, par des employés nationaux. Les disparités de compétences abondent entre les employés locaux et expatriés au sein des  mêmes opérations MNC. C’est dans ce contexte que cet article examine le discours sur les sociétés multinationales et le développement des compétences  et plaide pour l’incorporation des politiques et stratégies multinationales en matière de compétences dans la voie nationale de  développement des compétences, et vice versa, conformément aux objectifs plus larges de développement du capital. L’argument central du document  est que le développement des compétences doit aller au – delà de l’habilitation des employés à n’être “utiles» que dans le contexte des opérations  industrielles d’une entreprise donnée. Il est basé sur des entretiens menés avec des managers et des employés de sociétés multinationales sélectionnées  ainsi qu’avec des agences gouvernementales concernées par le développement des compétences au Nigeria.  
  • Dynamique associative, nouveaux mouvements sociaux et intégration sociopolitique des Haoussa du Cameroun

    Mouiche, Par Ibrahim; Ndema, Raymond Mbebi (CODESRIA, 2023-04-28)
    Cette étude porte sur les Haoussa du sud – Cameroun ; et pour cause, contrairement à ceux de la partie septentrionale, notamment la région de  l’Adamaoua où ils constituent une ossature numérique dans plusieurs départements et par conséquent éligibles à la politique d’équilibre régional, jusqu’à  la libéralisation politique des années 1990, les Haoussa du sud – Cameroun s’intéressaient très peu à la sphère publique et politique, d’autant que  les populations qui les accueillaient dans leurs localités les considéraient comme des “étrangers”. La démocratisation des années 1990 va constituer  pour eux une opportunité politique ; dès lors, ils vont mettre sur pied le Ya – kamata et le Bakandamiya, deux nouveaux mouvements sociaux (NMS),  pour essayer de sortir de la marginalité. Cette contribution vise à cerner cette mutation. This study concerns the Hausa of southern Cameroon; and for good reason, unlike those in the northern part, notably the Adamawa region where they  constitute a digital framework in several departments and therefore eligible for the policy of regional balance, until the political liberalization of the  1990s, the Hausa of southern Cameroon showed very little interest in the public and political sphere, especially since the populations who welcomed  them in their localities considered them as “foreigners». The democratization of the 1990s will constitute for them a political opportunity; therefore, they  will set up the Ya – kamata and the Bakandamiya, two new social movements (NMS), to try to get out of marginality. This contribution aims to identify this  mutation. 
  • Analysis of Frames Used by Namibian Newspapers in their Reportage of the San Community

    Magadza, Moses; Akpabio, Eno (CODESRIA, 2023-04-28)
    Thisstudy involves an analysis of the representation of San people of Namibia in news stories published in The Namibian, New Era, Informanté, The  Southern Times, The Villager, The Windhoek Observer and Namibian Sun newspapers over a two-year period - January 2012 to December 2013. A  purposive sampling technique was used to select the stories. Content analysis and critical discourse analysis (CDA) were used to analyse data and point  out binaries and dichotomies inherent in selected articles. Thestudy found that balanced reportage of issues that affect San people is conspicuously  absent. Much of the reportage is event-driven, lacking analysis and balance. Thestudy recommends new media discourses that shift from stereotyping to a discourse that restores and upholds the identity of San people. Cette étude comprend une analyse de la représentation du peuple San de Namibie dans des articles publiés dans les journaux TheNamibian, New Era,  Informanté, The Southern Times, TheVillager, TheWindhoek Observer et Namibian Sun sur une période de deux ans - janvier 2012 à Décembre 2013. Une  technique d’échantillonnage ciblé a été utilisée pour sélectionner les histoires. L’analyse de contenu et l’analyse du discours critique (CDA) ont été utilisées  pour analyser les données et souligner les binaires et les dichotomies inhérents à certains articles. L’étude a révélé que le reportage équilibré des problèmes qui affectent les San est manifestement absent. Une grande partie du reportage est événementielle, manque d’analyse et d’équilibre.  L’étude recommande de nouveaux discours médiatiques qui passent des stéréotypes à un discours qui restaure et défend l’identité des San. 
  • Employment Practices within the Minibus Taxi Industry in Johannesburg: A Study of Precariousness of Jobs in South Africa

    Fobosi, Siyabulela C. (CODESRIA, 2023-04-28)
    Following the work of Standing (2011), Clarke (2006) and others, I use the precariat theory to define the existence of precarious working conditions within  the minibus taxi industry. I use precariousness to describe how the employment practices in the industry, labour legislation from the Department  of Labour (DoL), regulations and public transport policies by the Department of Transport (DoT) define the nature of the industry. This article is situated in  the broader context of my PhD thesis which investigated the impact of the Taxi Recapitalisation Programme (TRP) on precarious working conditions  within the minibus taxi industry in Johannesburg. Using qualitative research methods, I conducted a total of fifty – eight interviews for my thesis. Results  revealed the existence of precarious working `conditions within the minibus taxi industry – in the Global South. The article contributes to the study of  precarity in the Global South, similar to Clarke (2006) who examined precarious work in post – apartheid South Africa. The minibus taxi industry’s labour  conditions place its drivers in a position of precarity. This means that taxi drivers are daily exposed to bad working conditions which are not in line with  the Basic Conditions of Employment Act (BCEA) or the Sectoral Determination (SD) on wages.    À la suite des travaux de Standing (2011), Clarke (2006) et d’autres, j’utilise la théorie du précariat pour définir l’existence de conditions de travail précaires  dans l’industrie du minibus taxi. J’utilise la précarité pour décrire comment les pratiques d’emploi dans l’industrie, la législation du travail du  ministère du Travail (DoL), les réglementations et les politiques de transport public du ministère des Transports (DoT) définissent la nature de l’industrie.  Cet article se situe dans le contexte plus large de ma thèse de doctorat qui a examiné l’impact du programme de recapitalisation des taxis (TRP) sur les  conditions de travail précaires dans l’industrie du taxi minibus à Johannesburg. En utilisant des méthodes de recherche qualitative, j’ai mené un total de  cinquante – huit entretiens pour ma thèse. Les résultats ont révélé l’existence de conditions de travail précaires dans l’industrie des minibus – taxis – dans  les pays du Sud. L’article contribue à l’étude de la précarité dans le Sud global, à l’instar de Clarke (2006) qui a examiné le travail précaire en Afrique du  Sud post – apartheid. Les conditions de travail de l’industrie des taxis minibus placent ses chauffeurs dans une position de précarité. Cela signifie que les  chauffeurs de taxi sont quotidiennement exposés à de mauvaises conditions de travail qui ne sont pas conformes à la loi sur les conditions d’emploi de  base (BCEA) ou à la détermination sectorielle (SD) sur les salaires. 
  • The Scramble for the Partition of the Northern Region of Ghana: Conflict and the Quest for the Coterminality of Cultural and Political Boundaries

    Bolaji, M.H A.; Gariba, Mohammed Adam (CODESRIA, 2023-04-28)
    The Northern Region was not only the largest administrative region in Ghana, but it was also almost one-third of the landmass of Ghana. Since 1960  there have been calls from various constituencies for it to be split into two or more manageable regions for rapid development. Eventually, the New  Patriotic Party’s (NPP) government put in place mechanisms to create new regions out of three – including the Northern Region – of the existing ten  regions. As the Commission of Inquiry (CoI) began its consultations with the traditional authorities and other stakeholders, a scramble ensued between  two kingdoms in the then Northern Region to ensure that their cultural boundaries were coterminous with the political boundaries of the regions to be  created. This paper disseminates the findin s of a qualitative research work that took place between October 2017 and June 2018 in the then Northern  Region, Ghana. The research aimed at investigating the politics and conflicts that accompanied Dagbon’s and Gonja’s claim of non-cession of their  territories to the new regions to be created. After establishing the interconnectedness between territory, sovereignty, and identity, the study unearths  how the Dagbon chieftaincy conflict shaped the various perspectives on the regional reorganization (RR) in Dagbon and how the regional reorganization  (RR) revitalized the minority question in Gonjaland. Drawing on internal self-determination, it concludes with a note that underscores the importance of  kingdoms when it comes to territories and their demarcations in modern states in Africa. 
  • Le travail domestique : occultation de la personne et de catégories de genre existantes

    Nduwayezu, Melchicedec; Nahimana, Salvator; Mvutsebanka, Célestin (CODESRIA, 2023-04-29)
    Le travail domestique est présenté dans la littérature et les représentations sociales comme un métier essentiellement féminin et du domaine privé. Le développement de ce secteur et sa situation actuelle au Burundi et dans la sous-région interroge les présupposés théoriques souvent mobilisés pour décrire et expliquer le phénomène. Cet article a pour objectif de montrer les limites d’une vision restée occidentalo-centrée du travail domestique et de réactualiser le débat sur la question au regard des développements en cours dans le monde du travail. La présente étude se base sur des données ethnographiques produites sur le terrain burundais. Comme dans les autres pays de la Région des Grands Lacs Africains, il y a presque autant d’hommes que de femmes exerçant ce genre de travail. Ces travailleurs sont poussés à s’engager dans ce genre d’activités à cause des conditions de précarité dans lesquelles ils se retrouvent eux-mêmes et leurs familles. L’article prolonge en même temps l’intérêt porté à l’étude des catégories à la marge et interroge dès lors le travail domestique au prisme des catégories de genre. De plus, étant donné que ?travail constitue un type de rapport social, l’article ouvre des pistes de recherche sur le genre et la domesticité dans leur articulation aussi bien des rapports conjugaux que ceux présents dans le travail salarié classique. Domestic work is presented in literature and the social representations as an essentially female occupation and taking place in the private realm. The development of this sector of activities and its current situation in Burundi and the sub-region questions the theoretical assumptions often mobilized to describe and explain the phenomenon. The article highlights the limits of a still western-centered vision of domestic work and spark a new debate on the issue in the light of current developments in the sphere of salaried work. This study is based on ethnographic data produced in the Burundian field. As in other countries of the African Greats Lakes Region, there are almost as many men as women in this kind of work. These workers are pushed to engage in this kind of activity because of the precarious conditions in which they find themselves and their families. The article thus extends the interest in the study of marginal categories and therefore questions the domestic work through the prism of gender categories. Moreover, given that this work constitutes a type of social relationship, the article opens up avenues for research on gender and domesticity in their articulation of both marital relationship and those taking place in classic salaried work.
  • Individuals, Conglomerates, Persons, and Communities

    van Stam, Gertjan (CODESRIA, 2023-04-29)
    Literature seems to regard a community as a grouping of individuals united for a common purpose. In this paper, I augment the discrete constituents – the social units ‘individual’ and ‘group or community’ – to form a matrix with four categories in an attempt to better explain pluralistic realities witnessed in Africa. I show how individuals (which I define as human beings seen separately from their social connections) group together to form ‘conglomerates’ (grouping of individuals to achieve a common goal), while ‘communities’ consist of ‘persons’ (human beings in constant reflexivity to their social connections), not individuals. In building the argument, I categorise the social units, elaborate on categories and affiliated concepts from two main perspectives (non-Western and Western), and provide multi-focal nuances. The paper contributes a conceptual framing with the hope to move the discourse on how humans group as social beings, and how these groups can be called and recognised in practice. La littérature semble considérer une communauté comme un regroupement d’individus unis dans un but commun. Dans cet article, j’augmente les constituants distincts - les unités sociales « individuel » et « groupe ou communauté » - pour former une matrice avec quatre catégories dans le but de mieux expliquer les réalités pluralistes observées en Afrique. Je montre comment les individus (que je définis comme des êtres humains vus séparément de leurs liens sociaux) se regroupent pour former des « conglomérats » (regroupement d’individus pour atteindre un objectif commun), tandis que les « communautés » consistent en des « personnes » (des êtres humains en constante réflexivité à leurs liens sociaux), et non des individus. En construisant l’argument, je catégorise les unités sociales, élabore des catégories et des concepts affiliés à partir de deux perspectives principales (non-occidentales et occidentales) et fournit des nuances multifocales. L’article apporte un cadrage conceptuel dans l’espoir de déplacer le discours sur la façon dont les humains se regroupent en tant qu’êtres sociaux, et comment ces groupes peuvent être appelés et reconnus dans la pratique.
  • Reconnecting African sociology to the mother: Towards a woman-centred endogenous sociology in South Africa

    Magoqwana, Babalwa; Adesina, Jimi (CODESRIA, 2023-04-28)
    This paper seeks to respond to the call by Castells (2000) for more practical application of Sociology of the 21st Century, taking into consideration the societies it exists in and the contexts in which they are created. Its primary focus is the challenges that face African Sociology in the 21st Century. It builds on Adesina’s (2006a) ‘epistemic interventions’ by centring Isintu (Indigenous languages in South Africa), languages and matriarchal knowledge histories in the African continent.The paper makes use of one of the most enduring African knowledge institution – uMakhulu (the elder mother/grandmother), to argue for the potential reconnections of the African Sociology to its society and the context this institution is embedded in. In pivoting around the elder mother in African Sociology, the paper introduces a “matrifocal’’ sociological understanding of the discipline, shifting the centralising of ‘fathers of the discipline’. The rationale is that in decentralising the hegemonic body of the discipline (‘the father’), the ‘bio-logic’ of the sociological discipline in Africa will be destabilised, thus, developing a sociological narrative that ventures beyond the binaries. The paper explores and integrates the language and values carried by African grandmothers in dealing with socio-political and economic challenges of their societies. Cet article cherche à répondre à l’appel de Castells (2000) pour une application plus pratique de la sociologie du 21e siècle, en tenant compte des sociétés dans lesquelles elle existe et des contextes dans lesquels elles sont créées. Son objectif principal est les défis auxquels la sociologie africaine est confrontée au 21e siècle. Il s’appuie sur les «interventions épistémiques» d’Adesina (2006a) en centrant Isintu (langues autochtones en Afrique du Sud), les langues et l’histoire du savoir matriarcal sur le continent africain.Le document utilise l’une des institutions africaines du savoir les plus durables - uMakhulu (la mère / grand-mère aînée), pour plaider en faveur des reconnexions potentielles de la sociologie africaine à sa société et au contexte dans lequel cette institution est intégrée. mère en sociologie africaine, l’article introduit une compréhension sociologique «matrifocale» de la discipline, déplaçant la centralisation des «pères de la discipline». Le raisonnement est qu’en décentralisant le corps hégémonique de la discipline («le père»), la «bio-logique» de la discipline sociologique en Afrique sera déstabilisée, développant ainsi un récit sociologique qui s’aventure au-delà des binaires. L’article explore et intègre le langage et les valeurs portés par les grands-mères africaines face aux défis socio-politiques et économiques de leurs sociétés.
  • Ex-mineworkers and new skills: Contradictory perspectives of stakeholders

    Ngcwangu, Siphelo (CODESRIA, 2023-04-28)
    The issue of skills development is placed centrally as a means of empowering ex-mineworkers to pursue alternative careers and/or to pursue means of ‘self-employment’ targeting their local economies as a primary basis to pursue such opportunities. Ex-mineworkers face crucial challenges of economic survival upon exiting employment due to retrenchment and mine closures. This paper draws on twenty-two interviews with trade unionists, an employer association and ex-mineworkers based on their experiences of undergoing various programmes meant to train them for participation in various economic activities outside of the mining sector. The research was conducted in the Carletonville area on the West of Johannesburg in the Gauteng Province of South Africa, the workers had been employed at a Gold Mine, which had closed due to prevailing economic conditions. The research concentrates on those workers who participated in a project of skills training which was run by the Mining Qualifications Authority (MQA). The findings show tensions among stakeholders in understanding the successes and failures of efforts of empowering the ex-mineworkers with new ‘portable skills’ such as bricklaying, carpentry, plumbing, painting and decorating and plastering and tilling proved inadequate to uplift them economically as the surrounding economy faced a general decline due to mine closures. The ex-mineworkers expressed concern for further employment opportunities within the sector or for training in areas that will provide economic opportunities for themselves and their families. The findings show that the optimism prevalent in South African developmental discourse on the role of skills development tends to overlook the ways in which structural conditions inform the availability of opportunities to employ the skills which people are empowered in. This aspect is not, however, a matter that has been routinely studied in the skills development literature and the paper thus calls for future research on the realities which confront ex-mineworkers. La question du développement des compétences est placée au centre comme moyen de donner aux anciens mineurs les moyens de poursuivre des carrières alternatives et / ou de rechercher des moyens de «travail indépendant» ciblant leurs économies locales comme base principale pour saisir ces opportunités. Les ex-mineurs sont confrontés à des défis cruciaux de survie économique lorsqu’ils quittent leur emploi en raison des réductions d’effectifs et des fermetures de mines. Cet article s’appuie sur vingt-deux entretiens avec des syndicalistes, une association d’employeurs et d’anciens mineurs sur la base de leurs expériences de participation à divers programmes destinés à les former à la participation à diverses activités économiques en dehors du secteur minier. La recherche a été menée dans la région de Carletonville à l’ouest de Johannesburg dans la province de Gauteng en Afrique du Sud, les travailleurs avaient été employés dans une mine d’or, qui avait fermé en raison de la conjoncture économique. La recherche se concentre sur les travailleurs qui ont participé à un projet de formation professionnelle géré par la Mining Qualifications Authority (MQA). Les résultats montrent des tensions entre les parties prenantes pour comprendre les succès et les échecs des efforts visant à responsabiliser les exmineurs avec de nouvelles `` compétences portables ‘’ telles que la maçonnerie, la menuiserie, la plomberie, la peinture et la décoration et le plâtrage et le labour se sont révélés insuffisants pour les élever économiquement comme l’environnement environnant. l’économie a fait face à un déclin général en raison des fermetures de mines. Les ex-mineurs se sont déclarés préoccupés par de nouvelles possibilités d’emploi dans le secteur ou par une formation dans des domainesqui offriraient des opportunités économiques pour eux-mêmes et leurs familles. Les résultats montrent que l’optimisme qui prévaut dans le discours de développement sud-africain sur le rôle du développement des compétences tend à négliger la manière dont les conditions structurelles informent la disponibilité des opportunités d’employer les compétences dans lesquelles les personnes sont habilitées. Cet aspect n’est cependant pas un question qui a été régulièrement étudiée dans la littérature sur le développement des compétences et le document appelle donc à de futures recherches sur les réalités auxquelles sont confrontés les ex-mineurs.
  • Generational variations in purpose of childbearing among ever-married women and implications for contraceptive behaviour in Idanre Town Ondo State

    Wusu, Onipede; Oguntola-Laguda, Olabusoye Olu; Charles, Deborah Onyinye; Sokoya, Kazeem Olayinka; Umana, Augustus Andikan; Esemetoye, Whitney Adesuwa; Oluwabi, Abiola Tomiwa; Bonu, Odunayo; Kazeem, Shuaib Olamilekan; Abass, Omobolanle Nimota (CODESRIA, 2023-04-29)
    Demographic literature is abundant on the factors accountable for rapid population growth in Nigeria. However, knowledge about the likely implicit changes in the demographic imaginations of women in Nigeria is scanty. Hence, this study employed a qualitative methodology to explore the generational variations in the purpose of childbearing and implications for contraception among ever-married women within the social exchange framework in Idanre Town. The objective was to examine the implicit changes taking place in the demographic imagination of rural women by comparing three generations of women. The research team conducted 25 in-depth interviews (IDI) among purposively sampled ever-married women in April 2019. The data were content analysed. The analysis suggests that the purpose of childbearing varied across the three generations. The younger generation was less likely to indicate the desire to depend on children for their future survival compared to the middle and older generations. As a result, younger generation women would embrace contraceptives more than the other generations. Therefore, the exploration undertaken here suggests that the demographic imagination of the younger generation of women in the Town was undergoing implicit and noticeable changes that may continue to promote modern contraception in the population. Policies to facilitate female education and employment must continue to be the focus of policymakers in order to drive sustainable elevation of modern reproductive behaviour in Nigeria, especially in rural areas. La littérature démographique est abondante sur les facteurs responsables de la croissance démographique rapide au Nigéria. Cependant, les connaissances sur les changements implicites probables dans l’imagination démographique des femmes au Nigéria sont rares. Par conséquent, cette étude a utilisé une méthodologie qualitative pour explorer les variations générationnelles dans le but de la maternité et les implications pour la contraception chez les femmes déjà mariées dans le cadre des échanges sociaux à Idanre Town. L’objectif était d’examiner les changements implicites qui se produisent dans l’imaginaire démographique des femmes rurales en comparant trois générations de femmes. L’équipe de recherche a mené 25 entretiens approfondis (IDI) parmi des femmes célibataires échantillonnées à dessein en avril 2019. Le contenu des données a été analysé. L’analyse suggère que le but de la procréation variait à travers les trois générations. La jeune génération était moins susceptible d’indiquer le désir de dépendre des enfants pour leur survie future que les générations moyennes et plus âgées. En conséquence, les femmes de la jeune génération adopteraient davantage les contraceptifs que les autres générations. Par conséquent, l’exploration entreprise ici suggère que l’imaginaire démographique de la jeune génération de femmes de la ville subissait des changements implicites et perceptibles qui pourraient continuer à promouvoir la contraception moderne dans la population. Les politiques visant à faciliter l’éducation et l’emploi des femmes doivent continuer à être au centre des préoccupations des décideurs afin de favoriser une élévation durable du comportement reproductif moderne au Nigéria, en particulier dans les zones rurales.
  • The nexus of decision making, re-allocation and migration on Children orphaned and affected by HIV and AIDS: a case study of rural Lesotho

    Hapazari, Josphine (CODESRIA, 2023-04-29)
    AIDS has become a calamity in Africa impacting on all various groups. It presents a myriad of challenges among which is the re-allocation of children orphaned by the disease, which is the focus of this study. The study investigates the re-allocation of children orphaned and affected by HIV and AIDS with the aim of establishing how migration decisions were arrived at and the socio-economic experiences of these children. Informed by the bounded rationality theory, it employed the qualitative approach to collect data on 30 orphaned children and from 12 care givers in six villages of Leribe district, in Lesotho. The study shows that decisions resided with adult family members and the re-allocation and relocation of children affected them socially, economically and psychologically. It concludes with the suggestion that further research is needed in this complex nexus of decision-making, re-allocation and migration of children orphaned by HIV/AIDS to aid policies and interventions by the government. Le SIDA est devenu une calamité en Afrique qui touche tous les différents groupes. Il présente une myriade de défis parmi lesquels la réaffectation des enfants rendus orphelins par la maladie, qui est au centre de cette étude. L’étude examine la réaffectation des enfants orphelins et affectés par le VIH et le SIDA dans le but d’établir comment les décisions de migration ont été prises et les expériences socio-économiques de ces enfants. Informé par la théorie de la rationalité limitée, il a utilisé l’approche qualitative pour collecter des données sur 30 enfants orphelins et auprès de 12 soignants dans six villages du district de Leribe, au Lesotho. L’étude montre que les décisions appartenaient aux membres adultes de la famille et que la réaffectation et la réinstallation des enfants les affectaient socialement, économiquement et psychologiquement. Il conclut en suggérant que des recherches supplémentaires sont nécessaires dans ce lien complexe de prise de décision, de réaffectation et de migration des enfants rendus orphelins par le VIH / SIDA pour aider les politiques et les interventions du gouvernement.
  • Lessons from an ethnographic encounter with young women in a South African Township

    Sidloyi, Sinethemba S. (CODESRIA, 2023-04-29)
    This paper discusses lessons from the researcher’s experiences of her ethnographic approach that employed a sociological study on the lived experiences of young women in Ngangelizwe Township, Mthatha to uncover the various ways in which the young women negotiated their lifestyles. The ethnographic research approach is underpinned by the desire to gain an in-depth understanding of the participants lived experiences. Such understanding is intended to go beyond the participant’s explicit identifications of their realities, unearthing the hidden meanings shaping the production of their social action. However, gaining access into the lives of participants is not a straightforward process and should be recognised in its difference from gaining access into the area of study. Gaining access into the social lives of participants and engaging in ethnographic observations is a complex process in which the researcher participates in multiple overlapping roles that are shaped by unforeseen on-field occurrences. This paper sheds light on some of the field occurrences in how they informed the data collection process through which the objective of examining the realities of young women in Ngangelizwe Township was achieved. Cet article discute des leçons tirées des expériences de la chercheuse de son approche ethnographique qui a utilisé une étude sociologique sur les expériences vécues des jeunes femmes dans le canton de Ngangelizwe, Mthatha pour découvrir les différentes manières dont les jeunes femmes ont négocié leur mode de vie. L’approche de la recherche ethnographique est sous-tendue par le désir d’acquérir une compréhension approfondie des expériences vécues par les participants. Une telle compréhension est destinée à aller au-delà des identifications explicites des participants à leurs réalités, en exhumant les significations cachées qui façonnent la production de leur action sociale. Cependant, accéder à la vie des participants n’est pas un processus simple et devrait être reconnu dans sa différence par rapport à l’accès au domaine d’étude. Accéder à la vie sociale des participants et s’engager dans des observations ethnographiques est un processus complexe dans lequel le chercheur participe à de multiples rôles qui se chevauchent et sont façonnés par des événements imprévus sur le terrain. Ce document met en lumière certaines des occurrences de terrain dans la façon dont elles ont informé le processus de collecte de données à travers lequel l’objectif d’examiner les réalités des jeunes femmes dans le canton de Ngangelizwe a été atteint. 

View more