• Efficacité du système de protection de l’intégrité et de promotion de l’éthique : proposition d’une démarche d’auto-évaluation

      Boisvert, Yves; Charbonneau, Étienne (Éditions Nota beneÉthique publique, 2021-06-19)
      La pluralité des interactions complexes et cohérentes pour atteindre un objectif commun est au cœur des modèles normatifs en vogue en éthique. En revanche, ces modèles ne détaillent pas la pluralité des stratégies possibles. Une démarche accessible aux répondants en éthiques des organisations du service public et facile à intégrer dans un plan d’action stratégique est présentée dans cette recherche. Notre objectif est de permettre à des intervenants ou répondants en éthique de s’inspirer de cette démarche testée avec des organisations publiques. Pour atteindre ses objectifs, la démarche d’évaluation s’appuie sur une approche de méthodologie mixte : 1) deux questionnaires en exemplaire unique pour cartographier le système de protection de l’intégrité et de promotion de l’éthique ; 2) des sondages électroniques sur l’efficacité du système de protection de l’intégrité et de promotion de l’éthique ; 3) des entrevues semi-dirigées sur l’efficacité du système de protection de l’intégrité et de promotion de l’éthique.
    • Engagement éthique et certification sur le marché du commerce équitable : le cas de la certification Fairtrade en Côte d’Ivoire

      Coulibaly-Ballet, Mantiaba (Éditions Nota beneÉthique publique, 2019-09-25)
      L’éthique prend de l’importance sur de nombreux marchés où les entreprises sont en quête de légitimité et doivent répondre à des contraintes environnementales. Sur le marché du commerce équitable, les acteurs doivent respecter des standards sociaux, environnementaux et économiques. Au-delà des normes qui régissent la certification des produits équitables, les approches éthiques trouvent leur place. Pour comprendre l’engagement éthique des acteurs en matière de certification sur le marché du commerce équitable, j’ai réalisé une étude qualitative auprès d’organisations de producteurs sur le marché ivoirien. Cette étude a mené à l’identification d’une éthique de la responsabilité et de la discussion dans l’engagement à la certification. L’engagement éthique des acteurs est surtout lié à l’existence de règles et aux actions sociales de la certification qui profitent aux producteurs.
    • Enjeux démocratiques et éthiques de l’interface politico-administrative au Québec

      Rigaud, Benoît (Éditions Nota beneÉthique publique, 2018-08-08)
      Le présent article s’intéresse aux principales règles et modalités qui encadrent l’exercice de la fonction gouvernementale au Québec par ses relations avec la fonction administrative. Après une mise en contexte d’ordre juridique et organisationnel, il explore la pratique des relations d’interface en ce qui a trait à la délégation de pouvoir, à la reddition de comptes, à la transparence administrative et aux rôles des organismes dont les dirigeants sont désignés par le Parlement. Après avoir relevé la possibilité que ces relations d’interface suscitent des enjeux éthiques, l’importance d’adopter une perspective d’analyse plus globale est mise en relief, prenant ainsi acte de la nécessité de s’intéresser au tandem politico-administratif et à ses élites, mais sans pour autant s’y limiter pour aussi considérer le rôle de tierces parties dans la régulation des institutions et la contribution à la qualité de la vie démocratique.
    • Enjeux éthiques de l'aide publique au développement

      Chardel, Pierre-Antoine; Châtel, Vivianne; Cloutier, Pierre; Demuijnck, Geert; Dorion, Catherine; Dumitru, Speranta; Jobin, Lucie; Julliard, André; Lado, Hervé; Lamonde, Yvan; et al. (Éditions Nota bene, 2014-04-28)
    • Enjeux éthiques des (biens) communs

      Bonet, Luc; Briand, Michel; Calame, Pierre; Calame, Pierre; Chartier, Anne; Couture, Marc; Couture, Stéphane; Crétois, Pierre; Drillon, Gaël; Goupil, Sylvie; et al. (Éditions Nota beneÉthique publique, 2016-05-04)
    • Enjeux éthiques des politiques publiques en matière d'environnement

      Baudouï, Rémi; Beaudry, Raymond; Bergandi, Donato; Brianso, Isabelle; Brière, Laurence; Felli, Romain; Fortin, Marie-José; Fournis, Yann; Girault, Yves; Girault, Yves; et al. (Éditions Nota bene, 2014-07-29)
    • Enjeux éthiques et pratiques déontologiques du 4e pouvoir

      Aw, Eugénie R.; Bernier, Marc-François; Bernier, Pierre; Cornu, Daniel; Dvorkin, Jeffrey; Francoeur, Chantal; Guay, Jean-Herman; Huet, Pauline; Langelier, Richard E.; Lemieux, Pierre; et al. (Éditions Nota bene, 2013-09-24)
    • Enjeux éthiques et socialité au défi dans le phénomène du harcèlement psychologique

      Sanchez-Mazas, Margarita (Éditions Nota beneÉthique publique, 2011-03-04)
      L’incertitude inhérente à l’organisation actuelle du travail, avec ses règles incertaines, ses écarts entre objectifs et moyens, ses critères mouvants de réussite et d’échec, crée la crainte omniprésente d’être mis hors jeu, une pression permanente, un stress structurel et une culture du harcèlement. Adoptant une approche centrée sur les processus qui génèrent les relations abusives plutôt que sur le comportement « pervers » des personnes, cette contribution entend mettre au jour les excès, carences et contradictions d’un système managérial qui alimente la lutte des places, le sacrifice de l’autre selon une logique utilitariste et l’intolérance à la différence. L’enjeu d’une réflexion sur le harcèlement est de repenser le collectif au travail, mis à mal par le silence des témoins et l’isolement des victimes, ainsi que le sens de la justice sociale dans un contexte de brouillage des catégories et de montée en force de l’arbitraire. Face à la recrudescence des cas de harcèlement psychologique, la valorisation de l’éthique apparaît être une condition sine qua non d’une prévention s’affranchissant du schème strictement individualiste et favorisant l’identification des actes de harcèlement comme violations des droits légitimes de la personne.
    • Enquêter avec Dewey sur la notion de compétence : et si la compétence éthique ne pouvait s’enseigner ?

      Jay, Étienne (Éditions Nota beneÉthique publique, 2017-07-11)
      La notion de compétence demeure singulièrement complexe à penser dans les dispositifs de formation. Généralement définie comme savoir-agir situé (Le Boterf, 2007), elle est souvent réduite à son acception instrumentale, rendant flagrante l’opposition entre théorie et pratique dans la formation universitaire à visée professionnalisante. Cette conception de l’apprentissage interroge la place de la pratique dans les dispositifs de formation : simple redondance ou lieu d’un véritable apprentissage ? Pour dépasser cette opposition entre théorie et pratique qui se niche dans les définitions mêmes de la compétence, nous proposons une lecture pragmatiste de la notion de compétence, en menant l’enquête avec John Dewey (1967, 2004). Nous serons ainsi invités à penser la compétence comme un processus appartenant au continuum de l’expérience et à interroger le principe même de l’enseignement d’une compétence éthique.
    • Enseigner en ligne au moyen d’un wiki : enjeux éthiques et choix technopédagogiques

      Couture, Marc (Éditions Nota beneÉthique publique, 2016-05-04)
      Pour un cours universitaire en ligne, j’ai mis en place un wiki calqué sur Wikipédia, reprenant les principes, les règles et les valeurs de cette communauté. Ainsi, les participants peuvent modifier pratiquement toutes les pages du wiki, y compris les consignes des activités d’apprentissage. Cependant, lors de la conception du wiki et de la mise à l’essai du cours auprès de quelques étudiants, j’ai fait face à un paradoxe à caractère éthique. D’une part, je voulais offrir un environnement de collaboration ouvert et transparent où tous sont soumis aux mêmes règles et où tous les enjeux sont abordés au grand jour. D’autre part, mes responsabilités professorales me demandent d’assurer le respect des objectifs du cours, d’appliquer divers règlements, de garantir l’intégrité de l’évaluation et de maintenir des conditions propices à l’apprentissage. Cette tension m’a amené à une série de compromis, notamment sur la transparence des interactions professeur-étudiants. La question se pose alors : dans quelle mesure les valeurs et les pratiques des communs peuvent-elles coexister avec les contraintes propres à un contexte formel d’apprentissage ?
    • Entre développement durable et vivir bien : repères pour un projet politico-pédagogique

      Sauvé, Lucie; Orellana, Isabel (Éditions Nota beneÉthique publique, 2014-08-27)
      C’est dans une perspective éducative, à la recherche de fondements et de stratégies pour une éducation écocitoyenne, que nous abordons deux propositions éthiques qui se retrouvent en toile de fond de politiques publiques contempo­raines : celle du développement durable forgée dans la culture de l’Occi­dent du Nord et celle du vivir bien ou buen vivir nourrie au creux des cultures autochtones du Sud. Nous mettrons en contraste les repères ontologiques, cosmologiques, éthiques, culturels et politiques qui balisent ces deux propositions. Une telle caractérisation permet de mettre à distance critique le dogme du développement durable qui s’est installé dans les instances politiques et qui a percolé dans les systèmes d’éducation à l’échelle internationale. Elle permet égale­ment de faire ressortir l’apport du vivir bien à la réflexion éthique sur les choix fondamentaux des politiques publiques en éducation.
    • Entre le bon et le juste

      Lacroix, André (Éditions Nota beneÉthique publique, 2016-01-04)
      Ils sont de plus en plus nombreux à se demander si l’individualisme présent dans nos sociétés peut encore faire une place au bien commun. L’auteur de cet article croit que oui. Sans aucunement renoncer à cet individualisme qui peut être associé au courant libéral, il est encore possible selon lui de définir ce que nous entendons par bien commun. Pour ce faire, il nous faut sortir des ornières habituelles où l’on essaie de définir le bien commun en termes économiques, politiques, sociologiques ou religieux pour redéployer cette question dans la seule sphère éthique, à la faveur d’une délibération portant sur les valeurs. À cette condition, et pour peu que l’on adopte une approche délibérative, le bien commun pourra servir à réguler les comportements des agents sociaux.
    • Entre le « bien » et les exigences techniques de la loi. Le cas du prix de transfert

      Vidal, Jean-Pierre (Éditions Nota beneÉthique publique, 2015-06-09)
      Certains contribuables croient que les fiscalistes peuvent se conformer à la loi sans nécessairement se conformer à l’éthique. Cette opinion remet en cause leur confiance dans le système fiscal et ceux qui sont coupables d’évasion fiscale croient qu’ils ne sont pas les seuls et pas les pires. Dans le domaine du prix de transfert, il existe pourtant de bonnes raisons de croire qu’une entreprise multinationale ne peut pas échapper à ses obligations fiscales légitimes en choisissant de suivre aveuglément certaines règles techniques.
    • Entre l’art et la science : la transparence des corps et la délocalisation de l’espace muséal

      Dragon, Jean (Éditions Nota beneÉthique publique, 2017-12-14)
      Les artistes ont depuis longtemps été sollicités pour illustrer les avancées de l’anatomie scientifique, mais rares sont les scientifiques qui se sont aventurés sur le terrain des arts. Or nous sommes de plus en plus conviés à des expositions délocalisées où s’exposent des cadavres et des images du corps humain produites par des imageries médicales. Bien que ces manifestations soient présentées comme des activités pédagogiques et artistiques, ces technologies proposent une certaine déréalisation du corps qui touche aussi aux lieux qui les accueillent. Non seulement assistons-nous à une perturbation des relations disciplinaires (entre arts et sciences), mais aussi à une délocalisation des lieux de mémoire (musées, site web, etc.) qui soutiennent de telles représentations. Que peut-on en penser ? Est-ce l’expression d’une réappropriation des œuvres d’art, la consolidation des avancées d’un certain consumérisme du corps à travers les arts ? Il n’en demeure pas moins que les associations entre le corps et les technologies tendent à se consolider à partir de la réification du lien que la tradition occidentale a établi entre le voir et la vérité. Regarde-t-on encore le corps ou confirme-t-on une tradition, si ce n’est une métaphysique ?
    • Environnement, éthique et politique : les limites d’une démocratie inaboutie et leurs conséquences néfastes sur la protection de la nature

      Bergandi, Donato (Éditions Nota beneÉthique publique, 2014-08-22)
      Les politiques publiques environnementales souffrent des effets néfastes d’une entente tacite entre élites politiques et élites économiques. Indépendamment des références philosophico-politiques, une caste oligarchique politico-économique internationale gère, de manière substantiellement unitaire et tendanciellement autocratique, les affaires environnementales selon le modèle du développement durable, matérialisation d’une perspective utilitariste, anthropocentrique et ressourciste qui, essentiellement, considère que la biodiversité n’est rien d’autre qu’une réserve de ressources naturelles à la disposition de l’humanité. Désormais, une double transition éthique et politique est nécessaire pour préserver l’intégrité des systèmes naturels et pour soutenir le développement des sociétés humaines.
    • Et si on parlait vraiment d’éthique dans les municipalités ?

      Bégin, Luc (Éditions Nota beneÉthique publique, 2011-03-14)
      Les conditions sont en place pour une réflexion de fond sur l’éthique en milieu municipal. Rien n’indique, toutefois, que cette réflexion s’engage à l’heure actuelle dans la bonne direction. On assiste plutôt à une confusion généralisée entre « éthique » et « déontologie » qui est alimentée par le discours de la classe politique et largement répercutée par les médias. Cette confusion va de pair avec une apparente obsession de la sanction qui empêche d’envisager la possibilité d’une véritable intervention d’ordre éthique, davantage préventive que punitive. Pourtant, une telle intervention éthique pourrait avoir lieu auprès des acteurs municipaux ainsi qu’auprès des organisations municipales. On pourrait en escompter certains bénéfices réels.
    • Et si toutes ces règles incitaient à la fraude...

      Bourgeault, Guy (Éditions Nota beneÉthique publique, 2016-11-15)
      Outre que les règles d’éthique de la recherche proposées, édictées par les grands organismes subventionnaires canadiens éludent des enjeux d’importance majeure, règles et procédures de ces mêmes organismes touchant la présentation des demandes et leur étude, puis l’allocation des subventions, incitent à la fraude ou du moins à l’entorse, et parfois à l’iniquité. L’auteur présente diverses illustrations de cette (anti)thèse, avant de faire appel à son tour, mais sur un autre registre, à la responsabilité des chercheurs.
    • Expertise et patrimoine autochtone : hybridation des savoirs et évolutions récentes des pratiques patrimoniales en Nouvelle-Zélande

      Paquette, Jonathan (Éditions Nota beneÉthique publique, 2013-02-03)
      La conscientisation du lourd héritage colonial est de plus en plus perceptible dans les discours des professionnels du patrimoine, et par conséquent, on assiste à une crise de la légitimité des institutions et discours professionnels du patrimoine. Cet article s’intéresse aux conditions de la valorisation des expertises autochtones en matière de gouvernance patrimoniale en prenant pour exemple le cas néo-zélandais. Celui-ci illustre bien en quelque sorte ce qu’il convient de qualifier de surgissement d’une pensée postcoloniale au sein des pratiques de la gouvernance patrimoniale, et il laisse entrevoir les germes d’une éthique de l’hybridité dans les rapports au savoir et à l’expertise du patrimoine.
    • Écosystème de lutte contre la corruption : une approche intégrative

      César, Jean Oda; Smaili, Nadia (Éditions Nota beneÉthique publique, 2021-06-19)
      La corruption est une menace qui touche tous les organismes. Le nombre important de scandales de corruption que l’on a connu mondialement nous force à repenser les déterminants de la corruption et les moyens de la contrer. En nous basant sur quatre théories provenant de différentes disciplines (gestion, droit, politique), l’objectif de cette étude est d’examiner les principaux déterminants de la corruption et les moyens de la contrer. Nous proposons également l’écosystème de lutte contre la corruption comme un cadre intégratif de ce que proposent les différentes théories mobilisées dans cette recherche.
    • Élection référendaire : plus de démocratie ou moins ?

      Courtois, Stéphane (Éditions Nota beneÉthique publique, 2015-09-18)
      L’auteur entend dans ce texte réagir à la proposition Parizeau-Laplante abondamment commentée dans les quotidiens au cours de l’été 2004, proposition consistant en une remise en question de la démarche étapiste vers la souveraineté jusqu’à maintenant favorisée par le Parti québécois et son remplacement par une soi-disant élection référendaire. Dans la première partie, il tente d’expliquer pourquoi cette proposition est inacceptable. Dans la seconde, il montre que la démarche jusqu’ici favorisée par le Parti québécois, bien que nécessaire, demeure insuffisante, parce que basée sur une conception restreinte de la démocratie. Finalement, l’auteur propose dans la dernière partie une conception de la sécession qu’il appelle délibérative, visant à la fois à élargir la démarche démocratique jusqu’ici observée par le mouvement souverainiste québécois et à corriger certaines de ses faiblesses.