Show simple item record

dc.contributor.authorRichard Davis
dc.date.accessioned2019-10-26T02:29:29Z
dc.date.available2019-10-26T02:29:29Z
dc.date.created2017-09-29 23:03
dc.date.issued2009-11-01
dc.identifieroai:doaj.org/article:71359cfeaec9413684e4b257fe3ee1ae
dc.identifier10.4000/lisa.3118
dc.identifier1762-6153
dc.identifierhttps://doaj.org/article/71359cfeaec9413684e4b257fe3ee1ae
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.12424/1535373
dc.description.abstractÀ travers les dessins de presse, on peut constater les changements dans la politique étrangère de la Grande-Bretagne et dans ses relations avec ses principaux partenaires. Pour les dessinateurs de presse britanniques, la France et les Français ont toujours été une source d’inspiration et leurs dessins constituent une sorte de baromètre de l’état des relations trans-Manche, des relations souvent présentées comme celles d’un couple, avec des hauts et des bas : parfois proche, parfois éloigné ou tendu, mais un couple qui ne peut pas se séparer définitivement malgré les tentations d’autres partenaires (l’Allemagne pour la France, les États-Unis pour la Grande-Bretagne). Bien que les dessins de presse existent dans un domaine tout autre, il existe des parallèles remarquables entre eux et les opinions du Foreign Office et du gouvernement à Whitehall.Les dessins de presse, comme les archives diplomatiques et gouvernementales, montrent les changements dans les attitudes à Londres et dans les opinions à l’égard des Français. À la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du siècle suivant, la France était dénigrée, l’image de la France était celle d’un pays divisé et faible, ses dirigeants incapables ou simplement malhonnêtes. À côté de cette France passéiste et incertaine, la Grande-Bretagne semblait être plus forte. Dans les relations franco-britanniques, c’était la Grande-Bretagne qui avait le dessus et les dessins de presse ont souvent présenté John Bull comme une figure imposante à côté d’une Marianne coquette mais pas toujours très rassurante. Ses images ont changé considérablement dans la deuxième moitié du XXe siècle. Les critiques, parfois très virulentes, n’ont pas cessé mais on a pu identifier un plus grand respect et même une certaine admiration pour la France et ses dirigeants, surtout le général de Gaulle, dans les années soixante. Les relations franco-britanniques sont devenues plus équilibrées et la Grande-Bretagne ne pouvait plus dominer sa voisine de la même façon que dans les années trente. Les sentiments exprimés dans les dessins de presse sont le reflet de ce revirement de situation : la France n’était plus la victime mais un obstacle incontournable. Elle restait la cible des piques des dessinateurs de presse à Londres mais elle était devenue une figure imposante et c’était elle qui désormais dominait un John Bull sur le déclin. Un sentiment de frustration, de n’avoir plus la possibilité de dominer son alliée comme auparavant, était désormais le leitmotiv des dessins de presse quand ils représentaient la France.
dc.languageEN
dc.languageFR
dc.publisherMaison de la Recherche en Sciences Humaines
dc.relation.ispartofhttp://lisa.revues.org/3118
dc.relation.ispartofhttps://doaj.org/toc/1762-6153
dc.sourceRevue LISA , Iss Vol. I - n°1, Pp 55-74 (2009)
dc.subjectXIXe siècle
dc.subjectXXe siècle
dc.subject20th century
dc.subject19th century
dc.subjectXVIIIe siècle
dc.subject18th century
dc.subjectsociété
dc.subjectGrande-Bretagne
dc.subjectsociety
dc.subjectGreat Britain
dc.subjectmedia
dc.subjectculture
dc.subjectmédias
dc.subjectFrance
dc.subjecthistoire
dc.subjecthistory
dc.subjectPhilosophy (General)
dc.subjectB1-5802
dc.subjectPhilosophy. Psychology. Religion
dc.subjectB
dc.subjectDOAJ:Philosophy
dc.subjectDOAJ:Philosophy and Religion
dc.subjectSociology (General)
dc.subjectHM401-1281
dc.subjectSocial Sciences
dc.subjectH
dc.subjectDOAJ:Sociology
dc.subjectDOAJ:Social Sciences
dc.titleThe Anglo-French Relationship as seen through British Political Cartoons, from the Third to the Fifth Republic Les relations franco-britanniques vues à travers les dessins de presse, de la Troisième à la Cinquième République
dc.typeArticle
ge.collectioncodeOAIDATA
ge.dataimportlabelOAI metadata object
ge.identifier.legacyglobethics:11677326
ge.identifier.permalinkhttps://www.globethics.net/gel/11677326
ge.lastmodificationdate2017-09-29 23:03
ge.lastmodificationuseradmin@pointsoftware.ch (import)
ge.submissions0
ge.oai.exportid148600
ge.oai.repositoryid52
ge.oai.setnameLCC:Philosophy (General)
ge.oai.setnameLCC:Philosophy. Psychology. Religion
ge.oai.setnameDOAJ:Philosophy
ge.oai.setnameDOAJ:Philosophy and Religion
ge.oai.setnameLCC:Sociology (General)
ge.oai.setnameLCC:Social Sciences
ge.oai.setnameDOAJ:Sociology
ge.oai.setnameDOAJ:Social Sciences
ge.oai.setspecTENDOlBoaWxvc29waHkgKEdlbmVyYWwp
ge.oai.setspecTENDOlBoaWxvc29waHkuIFBzeWNob2xvZ3kuIFJlbGlnaW9u
ge.oai.setspecRE9BSjpQaGlsb3NvcGh5
ge.oai.setspecRE9BSjpQaGlsb3NvcGh5IGFuZCBSZWxpZ2lvbg~~
ge.oai.setspecTENDOlNvY2lvbG9neSAoR2VuZXJhbCk~
ge.oai.setspecTENDOlNvY2lhbCBTY2llbmNlcw~~
ge.oai.setspecRE9BSjpTb2Npb2xvZ3k~
ge.oai.setspecRE9BSjpTb2NpYWwgU2NpZW5jZXM~
ge.oai.streamid2
ge.setnameGlobeEthicsLib
ge.setnameGlobeTheoLib
ge.setspecglobeethicslib
ge.setspecglobetheolib
ge.linkhttps://doaj.org/article/71359cfeaec9413684e4b257fe3ee1ae


This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record