Individual co-publications and/or other books: the following titles featured here are the result of cooperation between Globethics.net and partners.

Recent Submissions

  • Ethical Interface

    Nandhikkara, Jose (Dharmaram Publications and Globethics.net, 2014)
    My whole tendency and, I believe, the tendency of all men who ever tried to write or talk Ethics or Religion was to run against the boundaries of language. This running against the walls of our cage is perfectly, absolutely hopeless. Ethics so far as it springs from the desire to say something about the ultimate meaning of life, the absolute good, the absolute valuable, can be no science. What it says does not add to our knowledge in any sense. But it is a document of a tendency in the human mind which I personally cannot help respecting deeply and I would not for my life ridicule it.
  • Diaspore e democrazie

    Gandolfi, Stefania (Globethics.net, 2018)
    Il libro raccoglie i risultati del progetto Diaspore interculturali e democrazie promosso dalla Cattedra UNESCO Diritti dell’uomo ed etica della cooperazione internazionale dell’Università di Bergamo, l’Observatoire de la diversité et des droits culturels di Friburgo (Svizzera), l’Associazione Vittorino Chizzolini cooperazione internazionale ONLUS (Bergamo), la Cooperativa Sociale Ruah ONLUS (Bergamo), l’Ufficio Migranti Diocesi (Bergamo). Il progetto è partito da una duplice constatazione: da un lato la difficoltà di conciliare l’universalità dei diritti dell’uomo e il rispetto delle diversità culturali e dall’altro il deficit democratico che caratterizza le relazioni internazionali e transnazionali. Le diaspore permettono, al tempo stesso, la dispersione e la riunificazione di persone che, attraverso le proprie organizzazioni e associazioni, costituiscono degli straordinari laboratori per promuovere e sperimentare forme di partecipazione democratica a livello transnazionale. Il lavoro di ricerca ha raccolto racconti di vita e storie di diaspora di persone con vissuti migratori diversi che sono stati analizzati con il metodo Paideia.
  • Le déclin des Baghole

    Mutahinga, Samuel Ngayihembako (Globethics.net, 2018)
    À cause des instabilités politiques qu’elle a connues dans son histoire, l’Afrique centrale est le théâtre des guerres et conflits armés répétitifs, des marasmes économiques et des calamités socioculturelles. En conséquence, une misère indescriptible s’y est installée. Au tréfonds de cette misère se trouve une situation particulière : l’aliénation de la femme, de sorte que la pauvreté y soit perçue comme étant d’abord une affaire des femmes. En ce sens, l’on peut parler de féminisation de la pauvreté. Cet ouvrage étudie un cas, la femme chez les Nande de l’Est de la RD Congo. Il décrit les étapes et les facteurs du processus de son aliénation, à partir de l’époque ancestrale où elle était socialement appelée « reine », Mughole, jusqu’à la période actuelle durant laquelle elle est devenue la principale cible des violences de tout genre, voire du viol.
  • God Is Everywhere

    Anis, Elis Z. (Globethics.net, 2017)
    This book is a collection of memories in the Interfaith Youth Pilgrimage (IYP) of participants and organizers. As readers will discover, the IYP participants were a diverse group from many faiths and beliefs who were enthusiastic to discuss how they understand and experience sacred spaces together while living in dialogue as individuals and as a group. The book concludes with the optimistic view that peaceful coexistence between faith is not an unattainable dream.
  • Sovranità e cooperazioni

    Meyer-Bisch, Patrice; Gandolfi, Stefania; Balliu, Greta (Globethics.net, 2016)
    La sovranità è un principio universale fondato sull’esercizio di tutti i diritti dell’uomo interdipendenti ; essa si realizza attraverso molteplici cooperazioni. Ogni diritto dell’uomo è una capacità e un fattore di sviluppo in quanto garantisce gli accessi, promuove le libertà e rafforza le responsabilità. Ciò significa che la realizzazione di ogni diritto civile, culturale, economico, politico, sociale costituisce uno sviluppo delle persone e dei tessuti sociali. Frutto di un lungo lavoro di ricerca interculturale, questa sintesi vuole dimostrare perchè i diritti dell’uomo costituiscono una grammatica di ogni governance democratica. La prima parte sviluppa diversi livelli di comprensione di un approccio politico basato sui diritti dell’uomo. La seconda parte ne tira le conseguenze per l’interpretazione di una governance democratica esigente, rispettosa della diversità dei fattori culturali. I popoli si costituiscono e sviluppano la loro sovranità scrivendo diritti, libertà e responsabilità universali in modo singolare culturalmente situato e culturalmente sempre arricchito. Questa sintesi si presenta come una guida teorica destinata ai responsabili delle politiche e delle strutture pubbliche, delle organizzazioni della società civile e delle imprese, ai professionisti che si occupano della stesura interattiva dei progetti, del loro accompagnamento e della loro valutazione, e, infine ai responsabili della formazione e agli studenti.
  • Souveraineté et coopérations

    Meyer-Bisch, Patrice; Gandolfi, Stefania; Balliu, Greta (Globethics.net, 2016)
    La souveraineté est un principe universel fondée sur l’exercice de tous les droits de l’homme interdépendants ; elle se réalise au travers de multiples coopérations. Chaque droit de l’homme est une capacité et un facteur de développement puisqu’il garantit des accès, dégage des libertés et renforce des responsabilités. Cela signifie que la réalisation de chacun des droits civils, culturels, économiques, politiques ou sociaux constitue un développement des personnes et des tissus sociaux. Fruit d’un long travail de recherche interculturelle, cette synthèse tend à démontrer pourquoi les droits de l’homme constituent une grammaire pour toute gouvernance démocratique. La première partie développe plusieurs niveaux de compréhension d’une approche politique basée sur les droits de l’homme. La seconde en tire les conséquences pour l’interprétation d’une gouvernance démocratique exigeante, respectueuse de la diversité des facteurs culturels. Les peuples se constituent et développent leur souveraineté en écrivant les droits, libertés et responsabilités universelles d’une manière singulière culturellement située, culturellement ressourcée. Cette synthèse se présente comme un guide théorique destiné aux responsables de politiques et de structures publiques, d’organisations de la société civile ou d’entreprises, aux praticiens pour le montage interactif des projets, de leur suivi et de leur évaluation, et enfin aux responsables de formation et aux étudiants.
  • L’interdépendance des droits de l'homme au principe de toute gouvernance démocratique : commentaire de souveraineté et coopérations

    Meyer-Bisch, Patrice; Gandolfi, Stefania; Balliu, Greta (Globethics.net, 2019)
    Pourquoi la notion de « souveraineté démocratique » est-elle si pervertie ? Pourquoi les États s’en considèrent-ils comme les détenteurs, alors que la souveraineté des peuples est constitutive de l’idée même de démocratie ? Face au regain des populismes, des souverainismes et « démocraties illibérales », le lien entre souveraineté, droits humains et coopération doit être vérifié approfondi et validé. Sans une réévaluation de ce principe, la démocratie continuera d’être dévaluée. Ce n’est pas un monopole des États mais une oeuvre commune d’intelligence collective, en application de l’exercice de l’ensemble des droits de l’homme de tous les habitants. Il en va de la souveraineté comme de la démocratie et des autres grands mots : ces termes sont corvéables à merci pour servir toutes les formes de pouvoirs arbitraires. L’hypothèse d’une « Approche basée sur les droits de l’homme en développement » (ABDH) est que l’analyse de chaque droit de l’homme et de leurs interdépendances, est la voie concrète et contraignante pour tracer des chemins de souveraineté démocratique tout en valorisant la diversité des interprétations. Tous les droits de l’homme sont des facteurs de développement puisqu’ils garantissent des accès, dégagent des libertés et renforcent des responsabilités : ce sont des exercices de souveraineté partagée. Tous les acteurs d’une société en ont la responsabilité. En ce sens, une souveraineté démocratique, oeuvre d’intelligence commune, implique des responsabilités aux échelles multiples. Les principes sont universels, leurs inventions et leurs pratiques sont singulières. Cet ouvrage est un commentaire du petit livre : Souveraineté et coopérations. Guide pour fonder une gouvernance démocratique sur l’interdépendance des droits de l’homme, paru en 2016 chez le même éditeur.