Show simple item record

dc.contributor.authorPauliat, Hélène
dc.date.accessioned2019-09-23T13:39:51Z
dc.date.available2019-09-23T13:39:51Z
dc.date.created2017-05-27 00:22
dc.date.issued2015-09-09
dc.identifieroai:revues.org:ethiquepublique/1763
dc.identifierurn:doi:10.4000/ethiquepublique.1763
dc.identifierhttp://ethiquepublique.revues.org/1763
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.12424/43582
dc.description.abstractLes plaintes des justiciables ou usagers du service public de la justice risquent de devenir de plus en plus nombreuses, au fur et à mesure que les exigences de qualité attendues de ce service augmenteront. Si aucun modèle de traitement des plaintes ne s’impose véritablement, compte tenu des spécificités de la justice de chaque pays, une réflexion est indispensable pour tenter de donner une cohérence au système, en même temps qu’une légitimité réelle. Selon l’auteur, la transparence constituera l’un des maîtres mots de cette recherche, tant la fonction d’ombudsman en est dépendante. Elle propose alors quelques solutions pour y arriver, tout en soulignant que la multiplication des structures ne résoudra rien, et qu’il vaudrait mieux réformer les institutions existantes, en particulier le Conseil supérieur de la magistrature.
dc.languagefr
dc.language.isofre
dc.publisherÉditions Nota bene
dc.publisherÉthique publique
dc.rightsinfo:eu-repo/semantics/openAccess
dc.titleLe traitement des plaintes des justiciables : un ombudsman serait-il nécessaire ?
dc.typeinfo:eu-repo/semantics/article
ge.collectioncode1488-0946
ge.dataimportlabelOAI metadata object
ge.identifier.legacyglobethics:10932358
ge.identifier.permalinkhttps://www.globethics.net/gel/10932358
ge.lastmodificationdate2017-05-27 00:22
ge.lastmodificationuseradmin@pointsoftware.ch (import)
ge.submissions0
ge.oai.exportid149106
ge.oai.repositoryid1452
ge.oai.streamid2
ge.setnameGlobeEthicsLib
ge.setspecglobeethicslib
ge.linkhttp://ethiquepublique.revues.org/1763


This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record