Show simple item record

dc.contributorGroupe de recherche Théorie, Action, Langage et Savoirs (TALES) (TALES) ; Université de Genève -FAPSE
dc.contributorGroupe de recherche Théorie, Action, Langage et Savoirs (TALES) ; Université de Genève (UNIGE)
dc.contributor.authorPellanda-Dieci, Sandra
dc.contributor.authorWeiss, Laura
dc.date.accessioned2019-10-24T04:40:31Z
dc.date.available2019-10-24T04:40:31Z
dc.date.created2017-01-05 01:06
dc.date.issued2010-06-24
dc.identifieroai:HAL:hal-00534597v1
dc.identifierhal-00534597
dc.identifierhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597
dc.identifierhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597/document
dc.identifierhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597/file/PELLANDA-DIECI_WEISS.pdf
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/20.500.12424/850285
dc.description.abstractCette contribution analyse un dispositif d'enseignement à l'Université de Genève et s'inscrit dans le champ de la didactique professionnelle (Lenoir et Pastré, 2008). De façon transitoire, l'Institut universitaire de formation des enseignants secondaires (IUFE) accueille en formation initiale des étudiants qui sont soit déjà en emploi dans des établissements, soit en train de terminer leur master académique. L'insertion de certains étudiants dans la vie professionnelle modifie leur regard sur la formation car ils éprouvent des besoins liés à leur classe du lendemain, qu'un enseignement pour des étudiants en formation académique n'a pas prévu de combler. Dans ce contexte, des modalités d'enseignement prenant en compte la situation et les intérêts différents d'étudiants des deux statuts, ainsi que la pluralité des savoirs à/pour enseigner ont été mises sur pied. Ces modalités impliquent plus fortement les enseignants en formation, en cherchant à les rendre acteurs de leur apprentissage. Nous analysons ce dispositif axé sur une forte interaction entre étudiants qui semble avoir permis de répondre aux besoins définis graduellement. L'analyse qualitative et semi-quantitative des matériaux (grilles d'affirmations, récits de vie, études de cas, textes analytiques personnels et collectifs) fait apparaître l'évolution des représentations sur le métier, des indices de réflexivité et un début de construction de l'identité professionnelle. Notre recherche montre que les interactions entre pairs sont vécues comme un élément déterminant de la formation. Elle nous permet d'aborder aussi les questions suivantes : comment permettre aux étudiants d'être réceptifs à des apports visant à développer une attitude réflexive, utile à plus long terme ? Comment la socialisation des étudiants de disciplines différentes contribue-t-elle à favoriser l'intégration de gestes et de savoirs professionnels ? En comparant la manière dont ce dispositif a été vécu par les étudiants en fonction de leur statut, nous nous questionnons sur la façon dont les étudiants en emploi tirent profit d'une formation qui n'est, selon eux, qu'un passage obligé vers un futur professionnel dans lequel ils sont déjà engagés ? Le contraste entre les deux publics questionne notre dispositif, qui jette des ponts entre les savoirs expérientiels qu'une partie des étudiants a commencé à se construire et les savoirs de formation qui ambitionnent d'inscrire l'action dans un cadre de connaissances et compétences diversifiées (Hofstetter & Schneuwly, 2009). Hofstetter, R. & Schneuwly, B. (2009). Savoirs en (Trans)formations. Bruxelles : De Boeck Lenoir, Y. & Pastré, P. (Ed.) (2008). Didactique professionnelle et didactiques
dc.languagefr
dc.language.isofre
dc.publisherHAL CCSD
dc.sourceColloque international "Spécificités et diversité des interactions didactiques : disciplines, finalités, contextes", Université de Lyon - CNRS - INRP, 24-26 juin 2010
dc.subjectdidactique professionnelle
dc.subjectconstruction de savoirs professionnels
dc.subjectprofessionnalisation des enseignants
dc.subjectformation des enseignants secondaires
dc.subject[SHS.LANGUE] Humanities and Social Sciences/Linguistics
dc.titleAnalyse d'un dispositif de formation professionnelle universitaire en emploi ciblé sur les interactions entre étudiants
dc.typeinfo:eu-repo/semantics/conferenceObject
ge.collectioncodeOAIDATA
ge.dataimportlabelOAI metadata object
ge.identifier.legacyglobethics:10448112
ge.identifier.permalinkhttps://www.globethics.net/gel/10448112
ge.lastmodificationdate2017-01-05 01:06
ge.lastmodificationuseradmin@pointsoftware.ch (import)
ge.submissions0
ge.oai.exportid148934
ge.oai.repositoryid702
ge.oai.setnameConference papers
ge.oai.setnameHumanities and Social Sciences
ge.oai.setnameArchives ouvertes de la Linguistique
ge.oai.setnameSpécificités et diversité des interactions didactiques : disciplines, finalités, contextes
ge.oai.setnameSciences de l'Homme et de la Société
ge.oai.setspectype:COMM
ge.oai.setspecsubject:shs
ge.oai.setspeccollection:AO-LINGUISTIQUE
ge.oai.setspeccollection:SDID
ge.oai.setspeccollection:SHS
ge.oai.streamid2
ge.setnameGlobeEthicsLib
ge.setspecglobeethicslib
ge.linkhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597
ge.linkhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597/document
ge.linkhttps://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00534597/file/PELLANDA-DIECI_WEISS.pdf


This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record